Recettes DIY de masques et de soins naturels

person Posté par: Matthieu T. et Elodie R. list Dans: Les newsletters Navoti Le :

Portrait Matthieu

Dans ma dernière newsletter (à relire ici), je vous parlais de ma rencontre avec l’équipe et les produits Flore de Saintonge ainsi que de ma jubilation lorsque j’ai compris qu’il ne s'agissait pas de cosmétique, mais de nourriture.

En fait, avec la team Flore de Saintonge, nous étions collègues nourrisseurs en quelque sorte, car nous parlions bien de la même chose, nourrir la cellule, les organes et bien plus d’ailleurs.

Mais pour prendre la teneur de mon propos, il faut d’abord creuser un peu sur l’organe dont on parle ici : la peau

Le saviez-vous ?

Oui la peau est un organe à part entière et il a quelques spécificités.

C'est l’organe le plus étendu et le plus lourd de notre corps avec une surface de 2 m² et un poids de 3 à 5 kg

Constituée de plusieurs couches de cellules et protégée par deux éléments :

un film lipidique qu’il faut éviter d’agresser et d’un microbiote très riche, avec son équilibre propre. D'où l'importance de la qualité de votre nourriture externe comme interne, car sont présents ici près de mille milliards de bactéries, micros champignons et acariens.

La peau se renouvelle en permanence depuis la couche la plus profonde, ancrée sur un tissu conjonctif qui la solidifie.

Ce dont la peau a besoin est simple dans le fond, la même chose que nos intestins, nos muscles et notre cerveau, des acides gras de qualité, des vitamines et des nutriments, des antioxydants et surtout une eau de qualité.

Mais je vous parlerai de tout ça dans ma prochaine lettre plus en détail...

Je voudrais finir en vous partageant une recette et un moment généré par ce travail en cours et ce focus sur la peau.

À Navoti, on vit ce qu’on écrit et vice et versa… alors suite à cette première newsletter, j'ai ressorti mes pots de macérats, et nous avons planifié avec Elodie une séance de travaux pratiques “extra professionnelle”. Nous avions dans l'idée de vous proposer deux recettes originales mêlant macérat maison du jardin, quelques fonds de produits entamés de chez Navoti (anti gaspi) et de l’argile.

Portrait Elodie

J'ai toujours été passionnée par le" fait maison" et les activités manuelles. Par exemple, je prépare moi-même les huiles pour la barbe de mon conjoint, Anthony, il faut dire qu’il y a matière à entretenir !

Portrait Anthony

Je fais aussi mes masques capillaires, mon démêlant et mon dentifrice. Donc lorsque Matthieu m'a proposé une séance DIY pour partager quelques idées de recettes avec vous, j'ai immédiatement accepté.

J'avais à disposition de l'argile blanche et de l'argile rouge comme matières premières. De son côté, Matthieu avait des macérats huileux qu'il avait préparés l'année précédente, quelques produits Navoti déjà entamés, et bien sûr, l'idée !

 

Voici les recettes que nous avons réalisées 

1. Le masque "bonne mine" à l'argile rouge pour le visage

Il est idéal pour obtenir un teint éclatant et préparer la peau avant l'exposition au soleil.

Les ingrédients :

Mode opératoire :

Photo des ingrédient de la recette

Ingrédients-secs-recette-baume-visage

ingredients-liquides-recette-baume-visage

Commencer par les ingrédients secs. Puis le macérat huileux et le Cellfood. Bien mélanger et mettre en pot.

Il est utilisable de suite, laisser poser le masque sur une peau légèrement humique 5 min avant de prendre une douche, bien rincer quand le moment est venu.

Conservation :

Comme ce produit ne contient pas d’eau, il va pouvoir se conserver une quinzaine de jours.

baume bonne mine

Le petit plus de Matthieu : 

Si vous possédez un Cleanergy, utilisez le pour maximiser et potentialiser les effets de la préparation.

2. Le masque nourrissant et régénérant à l'agile blanche

Il est idéal pour réparer les peaux sèches et abimées.

Les ingrédients :

Commencer par les ingrédients secs. Puis le macérat huileux et le Cellfood. Bien mélanger et mettre en pot.

Il est utilisable de suite, laisser poser 5 min sur la partie de la peau (humidifiée), bien rincer quand le moment est venu.

Conservation :

La présence d'herbe de blé rend impératif l'usage du produit, les enzymes qu'il contient activent la fermentation. Sa conservation ne dépasse généralement pas 3 à 4 jours au maximum.

baume cicatrisant

3. Soin réparateur pour ongles abimés à l'argile violette

Spécifiquement pour les ongles rongés ou abimés par la pose d'ongles artificiels par exemple et les petites peaux.

Les ingrédients :

  • 2 cuillères à soupe d'argile violette,
  • 1/2 cuillère à soupe de zéolite
  • 15 gouttes de cellfood,
  • 1 cuillère « huile de cristal Pearl » (macération de galet de cristal pearl pendant 41 jours dans une jarre avec de l'eau dynamisée)
  • 4 c à soupe de macérat huileux, ici, c'est un macérat maison de mélisse et macérat de lavande, mais sinon ceux de Flore de Saintonge aux plantes fraîches conviennent aussi ! 

Commencer par les ingrédients secs. Puis les macérats huileux, "l'huile de cristal pearl" et le Cellfood. Bien mélanger et mettre en pot.

Il est utilisable de suite, laisser poser 5 min sur les ongles, bien rincer quand le moment est venu.

Conservation :

Il va pouvoir se conserver une quinzaine de jours.

baume réparateur

Voici les premières recettes, mais qui sait, peut-être y en aura-t-il d'autres à suivre !

Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre

registre

Nouveau compte S'inscrire