La dépollution de nos eaux internes, pourquoi, comment.

list Dans: Eau pure et eau vivante Le :

Par Christian GANA - mars 2011

La culture occidentale nous enseigne différents rituels d'hygiène matérielle, corporelle, éventuellement alimentaire mais aucun rituel d'hygiène énergétique ne nous est proposé. Nous nous lavons quotidiennement, nous soignons notre apparence, nous prenons soin de notre corps et de nos maisons, nous adoptons un régime alimentaire qui nous est plus ou moins approprié, mais il nous est rarement conseillé de vérifier l'état de nos eaux internes. Et pourtant nous sommes constitués de 70% d'eau !

De nombreuses années auront été nécessaires avant d’accepter l’idée que la pollution de l’air extérieur soit souvent inférieure à la pollution de nos habitations et de nos bureaux. Nous connaissons plus ou moins l’état de pollution alarmant des eaux de notre planète mais nombre d’allergies et problèmes de santé ne provient pas de la seule pollution extérieure. Les sources de pollution sont aussi issues de nos modes de vie et habitudes quotidiennes.

Notre vision et notre relation au monde repose sur des concepts biochimiques qui assimilent le vivant à des jeux de molécules. Or, depuis plus d’un siècle, il existe un autre paradigme, tout aussi scientifique, avec ses expériences, ses concepts, ses modèles, mais qui n’a pas encore suscité l’émergence d’une compréhension et d’un mode de comportement dans notre vie quotidienne. Ce nouveau paradigme perçoit le vivant sous l’angle de la physique ondulatoire (lumière, électricité, magnétisme, etc.).

Les biophotons

La lumière ainsi que l’eau est fondamentale pour toute forme de vie terrestre. Grâce à Fritz-Albert Popp et son équipe de chercheurs, nous savons que les cellules des organismes vivants captent en permanence la lumière, et émettent aussi de la lumière, des photons ultra ténus, appelés biophotons par les biophysiciens.

Du cœur de chacune de nos cellules et grâce à sa structure hélicoïdale l’ADN décode l'information provenant de divers champs universels existant en dehors de l'espace et du temps. Cette lumière cohérente sert de pont entre les plans immatériels de l’information et la structure matérielle visible d’un organisme vivant.

Cette lumière est émise en une pulsation rythmique régulière. Cette respiration vitale a lieu d’une manière naturelle et rythmique, en accord avec la pulsation de l'univers.

A partir du cœur de chaque cellule cette lumière issue de l’ADN, agissant au travers et par l’intermédiaire de l’environnement aqueux régule :

-          la duplication cellulaire

-          la communication cellulaire

-          la croissance cellulaire

-          la régénération cellulaire

-          les processus biochimiques

Cette lumière interne, au travers de l’environnement aqueux, se déploie graduellement de l’intérieur vers l’extérieur de notre vie cellulaire mais aussi de nos mémoires cellulaires vers notre peau, s’étendant finalement au-delà du corps où elle forme un champ lumineux qui forme la partie purement « physique » de l’aura et qui pour cette raison est souvent nommée « l’aura de santé ». Ce champ lumineux joue ici un rôle capital. Il est ce corps de lumière dont nous parle nombre de civilisations anciennes, véritable organisme de contrôle du champ moléculaire, commandant l'action des hormones, des enzymes et de nombreuses autres substances présentes dans la cellule, les organes ou le corps.

Ce champ lumineux, bioactif et vivant, s’exprime dans notre organisme au travers de nos eaux internes, véhicule fondamental de notre vie, biologique, émotionnelle, mentale et spirituelle. Il n’y a pas de vie sans eau. Ce fluide, jusqu’ici qualifié de solvant universel, possède deux autres fonctions fondamentales :

-        La communication et l’amplification des milliards de signaux émis par les molécules,

-        La mémorisation et la transmission des informations qui l’ont traversé.

Pour de nombreux chercheurs, il existe un rapport étroit entre la qualité de « l’aura de santé » du corps énergétique et le fonctionnement du système immunitaire. L’on comprend mieux alors comment ceci constitue l’une des clés et l'explication de nombreux mécanismes et phénomènes encore mystérieux, comme l'homéopathie, l'acupuncture ou les phénomènes de résonnance.

L’eau, résonateur universel, joue le rôle de conducteur principal de la lumière biophotonique émise par l’ADN. Elle est capable de s’organiser en configurations cristallines sur lesquelles peuvent s’imprimer des informations indispensables au fonctionnement de nos organes et de notre psyché. Elle est non seulement émettrice, réceptrice, mais aussi capable d’amplifier le signal afin que celui-ci puisse être lu et assimiler à distance.

Dans ses aspects qualitatifs et quantitatifs, elle joue un rôle important. Elle est au centre de l’approche appelée « humorisme ». Dans le passé, elle était utilisée en médecine afin de désigner les différents liquides organiques. Cette approche voit l’organisme comme un ensemble de liquides dans lesquels baignent les cellules, dont elles sont étroitement dépendantes, et sur lesquels se concentrent les efforts thérapeutiques. 

L’organisme humain est le lieu de passage d’un courant ininterrompu d’eau. Ce passage comporte 3 étapes : les apports d’eau, son absorption par les tissus et les cellules, et enfin son élimination.

Chaque jour environ 2,5 litres de liquide pénètrent en nous par la bouche. Celui-ci se présente sous 2 formes : l’eau liée et l’eau libre.

L’eau liée

L’eau liée provient de nos aliments solides ; il s’agit de l’eau qui fait partie de leurs tissus. C’est par exemple le jus contenu dans les fruits et les légumes. Cette eau a la particularité d’être structurée naturellement. En général, il y a plus d'eau structurée dans les systèmes biologiques que dans l'eau plate. Les fruits sont les systèmes biologiques qui possèdent le plus grand pourcentage d'eau, approximativement de 80 % à 90 %. Comme ils croissent bien au-dessus du sol, ils sont plus exposés à la lumière solaire, qui est un facteur reconnu de structuration de l'eau. Ils constituent, pour nos systèmes, la source la plus importante d'eau structurée. On peut dire que l'eau structurée des fruits et des légumes aide à purifier le système et à acheminer plus aisément les minéraux, les vitamines et autres nutriments dans les cellules.

De nombreuses recherches soulignent que l'accroissement d'énergie subtile dans un système vivant résulte en une augmentation de la quantité d'eau structurée, ceci ayant pour effet une amélioration générale de la santé. Plus il y a d'eau structurée dans le système, meilleurs sont le fonctionnement des systèmes enzymatiques, l'assimilation des vitamines et des minéraux par les cellules.

L’eau libre

L’eau libre est celle qui constitue nos boissons. Il s’agit là de la simple eau ingérée telle quelle ou de l’eau à laquelle sont associées des substances qui lui donnent une saveur, une odeur ou une couleur particulière. Ces eaux sont rarement structurées et suivant leur nature peuvent représenter un danger et une source de pollution pour l’organisme. Aujourd’hui souvent l'eau "génératrice de vie" est devenue "source de maladies".

Une nouvelle approche de l'eau

Depuis plus d’un siècle des chercheurs et des naturalistes nous montrent que l’élément eau, si simple en apparence, a des propriétés surprenantes de structuration, de résonnance, de dynamisation, de réception et de transmission d’information. Propriétés dont les bénéfices sont considérables dans l’amélioration de la qualité de vie et des capacités de régénération des organismes vivants.

Nourris par cette approche nous avons fondé NAVOTI, une structure familiale de recherche et de développement au sein de laquelle nous travaillons sur la purification et la dynamisation de l'eau par des moyens naturels et non invasifs : filtres physiques, dynamisation mécanique par vortex et par résonnance énergétique. Ces outils que nous fabriquons ou que nous sélectionnons rigoureusement, permettent une dépollution en profondeur de notre organisme et/ou un apport d’eau de qualité suivant nos besoins. Certains dispositifs relancent le signal de la soif au niveau du cerveau et nous permettent de retrouver le goût de boire de l’eau, d’autres à l’aide de vortex permettent d’éliminer les traces de pollution électromagnétique et d’oxygéner l’eau. Les biocatalyseurs à base d’orgonite, de Schungite et d’Ormus quant à eux permettent de libérer nos eaux internes des mémoires souvent pesantes générées par nos lignées généalogiques ainsi que par nos pensées toxiques et émotions négatives. Ces biocatalyseurs agissent principalement au travers du champ biophotonique et du réseau hydrocristallin1.

Shungite, le 4ème état du carbone

La pierre de Shungite est unique dans le monde minéral à cause de la spécificité de la composition moléculaire de son carbone faite de fullerènes. Les scientifiques qui ont étudié la roche de Shungite ont déclaré unanimement que les propriétés de ce minerai tenaient du miracle. La Shungite a la capacité de nettoyer l'eau de presque de tous les composés organiques, pesticides, métaux, bactéries et micro-organismes nocifs tout en élevant son taux vibratoire. Elle agit donc à la fois sur les propriétés physico-chimiques de l’eau et sur sa qualité énergétique.

Selon les données de la littérature scientifique Russe, l'eau de Shungite aide à lutter contre des maladies diverses. Mais le plus important est que la vitalité générale est renforcée. L'eau entrée au contact de cette pierre soulage les maux de tête, les maux de dos, les rhumatismes, défait les états névralgiques, normalise le sommeil, stabilise la tension artérielle, l’appareil respiratoire et augmente l’énergie, y compris sexuelle.

Les recherches sur les propriétés uniques de cette roche permettent à nombre de scientifiques de baptiser la Shungite de « médecine du XXIe siècle ». La connaissance récente de cette roche dans notre pays ouvre un champ d’investigation passionnant à tous les chercheurs du vivant, depuis les sciences les plus dures aux approches quantiques et plus sensibles.

 

Christian GANA - Chercheur autodidacte sur l’eau, l’homme, la terre. Concepteur et fabricant de biocatalyseurs.

Contact : Navoti – Le Mons - 19800 Vitrac-sur-Montane - Tél :             05.55.27.37.42      .

Courriel : contact@navoti.com

Site : http://www.navoti.com

Boutique en ligne : http://www.navoti-shop.com

Espace vidéo : http://www.youtube.com/user/navotifamily

 

1 - Notre troisième système nerveux – Jean-Yves Gauchet - EfferveSciences n°23

 

Ces produits peuvent vous intéresser

Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre

registre

Nouveau compte S'inscrire