Bien dans son ventre, bien dans son corps, bien dans sa tête ! 11/09/2013

Bien dans son ventre, bien dans son corps, bien dans sa tête !

Notre ventre semble jouer un rôle central dans notre équilibre. Pourquoi peut-on le qualifier de second cerveau ?

Des études sérieuses démontrent l’étroite liaison entre notre cerveau et notre abdomen, à tel point que nous pouvons qualifier ce dernier de « second cerveau ». Plus qu’un simple interlocuteur de l’encéphale, le ventre possède son propre système nerveux : environ 200 millions de neurones recouvrent les parois de l’intestin, soit autant que dans la moelle épinière, ces neurones colonisent le tube digestif du haut vers le bas, de la bouche à l’anus. C’est donc avant tout le cerveau du système digestif dans ces deux composantes métabolique et psychique.

Si notre ventre est essentiel, qu’en est-il de notre « 1er cerveau » et de notre cœur ? Quelles sont leurs relations ?

Le premier cerveau agit comme un poste de commande. Tandis que le cerveau entérique exerce une action protectrice de l’organisme grâce à trois lignes de défense : la flore intestinale, l’épithélium intestinal et le système immunitaire intestinal qui représente près de 80% de notre système de défense.

La connexion cerveau/intestin à travers le nerf vague crée une relation complexe entre les deux systèmes nerveux. Le nerf vague activé envoie un courant permanent de messages entre le cerveau et l’intestin qui joue un rôle majeur dans la protection de l’organisme contre les menaces extérieures. Avec ces 70 000 neurones le cœur gère l’activité du nerf vague.

Cette considération du ventre est présente en médecine traditionnelle chinoise depuis des millénaires. Pourquoi la médecine moderne ne la découvre que maintenant ?

En effet, en Occident, nous avons tendance à faire monter trop d'énergie dans la tête. Ceci cause nombre d'effets secondaires : stress, insomnie, humeur instable et manque d'enracinement ainsi que la modification de notre comportement envers nous-même et les autres.

Pour les Taoïstes, l'intestin est l’organe de la Sagesse, car nous grandissons intérieurement en digérant nos émotions à l’aide du ventre. Nous avalons nos émotions, nous les déstructurons à l'aide de l'estomac, nous en retirons ce dont nous avons besoin pour croître et éliminons ce dont nous n'avons pas besoin. Les émotions non digérées sont enfermées comme des prisonniers dans nos cellules. Elles cherchent sans cesse à en sortir et pour survivre, nous mettons nos émotions dans un placard, nous fermons le placard et nous jetons la clé.

En assimilant nos expériences, nous grandissons, nous gagnons en maturité et devenons plus fort, plus sensible, ce qui nous permet de traiter les charges émotionnelles du passé qui n'ont pas été digérées.

Quelles sont les solutions naturelles pour organiser le rééquilibrage de notre organisme ?

L’important est de nettoyer et stimuler l’activité intestinale. Pour se faire, l’un des éléments essentiel est le Psyllium blond. Il améliore le péristaltisme et régularise la fréquence et la qualité des selles. Il est efficace pour traiter aussi bien la constipation que les selles liquides. Il réduit flatulences et ballonnements. Il favorise le développement des bactéries amies de la flore intestinale. Il agit un peu comme une éponge qui nettoie les parois des intestins, en absorbant et entraînant avec lui les substances toxiques du côlon, y compris les métaux lourds. Le mucilage du psyllium forme dans l’estomac un gel coupe-faim qui donne une sensation de satiété naturelle.

Puis il faut recréer un terrain fertile en rééquilibrant le Ph à l’aide de cette substance active qu’est le RegulatPro BIO®. Il s’agit d’un concentré d’acides aminés et d’enzymes libérées biodisponibles pour l’organisme. Il est obtenu par un procédé de fermentation en cascade de substances naturelles biologiques et végétales à l’aide de micro-organismes vivants.

Et enfin ensemencer l’intestin à l’aide de lHerbe de blé, qui de par sa composition en acides aminés, vitamines et en sels minéraux, en fait un des aliments les plus complets que la nature peut nous offrir. Cet aliment parfaitement assimilable pour l'organisme humain est une excellente source de protéines et d'enzymes et possède des propriétés antioxydantes,  alcalinisantes et désintoxiquantes.

Pour quelle(s) raison(s) les produits sont-ils mieux efficaces en synergie ?

Tout simplement car nous avons tous besoin de maintenir notre système digestif en état de fonctionner et pour cela nous devons le nettoyer et le stimuler, régulariser notre Ph en relation avec le reste de l’organisme, stimuler l’activité de la digestion physique et psychique et enfin fournir à notre intestin de manière journalière les éléments de base dont il a besoin pour accomplir de manière fluide son travail quotidien.

Christian GANA

 

Approches thérapeutiques prenant en considération le cerveau du ventre :

- Chi Nei Tsang - http://chineitsang.marin.free.fr/
http://www.generation-tao.com/centre/personnes/244
Livre : Guérir de l’intérieur avec le Chi Nei Tsang - Guy Tredaniel Editeur 

- Psychologie Biodynamique (voir le travail de Gerda Boyensen)
http://www.psychologie-biodynamique.com/
http://www.appb.org/
http://fr.wikipedia.org/wiki/Psychologie_biodynamique


Références bibliographiques :

- Livre : "The second Brain" de Michael Gershon - Harper Paperbacks - 1999

 

- Livre "Guérir de l’intérieur avec le Chi Nei Tsang" de Gilles Marin - Guy Tredaniel Editeur 2008

- Livre "Et si ça venait du ventre ?" de Pierre Pallardy - Pocket 2003

 

- Livre "Les secrets de l’intestin, filtre de notre corps" de Dr Louis BERTHELOT et Dr Jacqueline WARNET - Albin Michel 2011

 

- Livre "Le syndrome entéropsychologique" de Dr Natasha Campbell-McBride - Édition : nutrition-holistique.ch (2011)

- Emission de France culture sur le cerveau du ventre : Club Science publique : Le ventre est-il notre second cerveau ? 55 minutes.

- Documentaire d'ARTE sur le cerveau du ventre : http://www.dailymotion.com/video/x1jp95s_le-ventre-notre-deuxieme-cerveau_news