Une introduction à l'orgonite par Jon Longan 2/4 19/01/2012

Accumulateurs d'Orgone, Générateurs d'Orgone et Orgonite

Extrait de l'article de Jon Longan 2004 "Une introduction à l'orgonite" - partie 2/4

La différence essentielle entre accumulateurs d'orgone (ORACs) et Orgonite c’est que l’énergie d'orgone est produite par l'Orgonite, tandis que les ORACs la condensent. Certains dispositifs utilisent les Orgonites pour "produire" de l'orgone sous d'autres formes d'énergie, tandis que d'autres utilisent les Orgonites pour leur aptitude à faire basculer l'orgone d'un état dans un autre (DOR en POR). Cette dernière utilisation sert à changer l'état malsain de l'orgone (DOR) en un état sain (POR) ou en convertissant l'orgone dans l'état plus approprié à un but donné, à un moment donné (parole, pour la thérapie ou la radionique, etc.).

Un générateur d'orgone est un dispositif qui peut à la fois accumuler l'orgone et transformer d'autres formes d'énergie en énergie d'orgone. Il est possible, en utilisant l'Orgonite, de convertir en énergie d'orgone les énergies qui se présentent sous forme de chaleur, de lumière, de son, de grandeur scalaire, cinétiques, électriques et magnétiques. Certains appellent ces dispositifs, les nettoyeurs d'orgone : "générateurs d'orgone"; cela provient du fait que celui qui a inventé l'Orgonite a déposé cette expression, et que par ailleurs, il y a des gens qui définissent ces termes autrement que moi. Cependant, j'essaye ici de faire le point ; il y a différentes fonctions impliquées et aussi longtemps que vous êtes conscient de cela, je suppose que cela ne portera pas à conséquence que vous l'appeliez ainsi, sauf à établir une terminologie cohérente en ce qui concerne l'orgonomie. L'Orgonomie est d'ailleurs le nom donné à l'étude et aux applications de l'énergie d'orgone. (soupir), l'Orgonite ne produit pas actuellement de l'orgone dans le vrai sens du mot, mais je suppose cela est vrai techniquement. L'Orgonite convertie, quand elle est excitée par d'autres formes d'énergie, une partie de l'énergie utilisée pour l'exciter en énergie d'orgone et de plus tire une énergie supplé­mentaire d'orgone de l'Aether (« potentiel cosmique universel » de l'énergie d'orgone qui doit néanmoins « être mise au travail » en termes 3D). Mis au travail, il manifeste l'orgone en termes 3D. Ainsi pour des applications et des buts pratiques, l'Orgonite a généré de l'ORgone à la demande quand elle est excitée par des ondes scalaires, des champs magnétiques, de la chaleur, des sons, de la lumière, de l'énergie électrique, de l'énergie cinétique, etc…

Un nettoyeur d'orgone est un dispositif qui permet à l'orgone qui passe à travers lui, d’être revitalisée. En plus de revitaliser l'orgone, ces dispositifs nettoyeurs utilisant l'Orgonite ou d'autres approches conceptuelles semblables, enlèvent et ajoutent sélectivement des qualités à l'orgone. à l'avenir, il y aura plus d'appareils quand cette matière aura été étudiée plus avant, mais pour le moment je considère qu'un nettoyeur est différent d'un générateur et d'un accumulateur. Les HHGs, TBs, et Chembusters sont des exemples de nettoyeurs d'orgone. Il convient en outre de mentionner ici que les nettoyeurs d'orgone composés d'Orgonite ne sont pas des filtres, quoique s'ils sont insuffisamment enterrés et qu'ils sont par conséquent surchargés, ils peuvent alors fonctionner comme des filtres. Un filtre élimine la mauvaise substance et l'accumule, on doit alors périodiquement le nettoyer ou le remplacer. Quelques personnes ont constaté que quand leurs HHGs ne sont pas assez bien enterrés, ils doivent périodiquement les régénérer en les posant sur la terre ou dans de l'eau courante pendant quelques heures. Mais, si le HHG est en contact avec la terre ou avec de l'eau courante ou mis à la terre avec la prise de terre de la maison[1], alors il convertit réellement la mauvaise substance en une bonne, par opposition au filtre qui l'élimine. C'est le principal avantage des nettoyeurs d'orgone composés d'Orgonite, car ils sont conçus pour cela et c'est ce qu'ils font quand ils sont construits et installées correctement.

Un accumulateur d'orgone (ORAC) est plutôt comme un grand condensateur. C'est un dispositif, habituellement sous la forme d’un récipient fermé qui rassemble l'énergie d'orgone de l'environnement et la stocke à l'intérieur du récipient. Comme un condensateur, un ORAC rassemblera autant d’orgone sous "pression" qu'il peut en contenir, il libérera alors une partie de l'orgone afin qu'il y en est qui puisse encore entrer. Par conséquent, il fonctionne cycliquement, le plus fréquemment les cycles sont de quelques jours à plusieurs mois, comparer aux hertz qui concernent la durée de cycle des condensateurs électriques d'une durée de quelques fractions d'une seconde. À la différence de l'Orgonite, un ORAC ne traite pas l'orgone, il peut l’accumuler et la stocker, ce qui est bon ou mauvais selon l'état des champs d'énergie d'orgone dans lesquels il est situé. Il rassemblera seulement le type d'énergie d'orgone qui est autour de lui. Ce serait une bonne idée de mettre un HHG ou un TB à l'intérieur de votre ORAC si vous projetez d'en construire un, car la majeure partie de notre réseau électrique produit un énergie d'orgone malsaine, les ORACs, opérant au sein des champs EM ou des champs créé par les lignes à haute tension, tendent à être saturés par cet orgone malsaine. Merci aux hauts gradés des Franc-Maçons pour cette décision qui a choisie les 60 Hertz comme fréquence pour le courant alternatif que nous employons en Amérique du Nord. En terme de taux vibratoire, l'orgone n'est pas dans un état sain quand elle vibre à 60 cycles par seconde : l'énergie d'orgone vibrera sympathiquement avec le courant électrique qui la traverse. Les 60 cycles de l'électricité passant dans les champs d'orgone terrestre les mettent dans un état qui est plus ou moins hostile à la plupart des organismes vivants. Placez un HHG dans votre maison aux endroits où se trouve la force électrique[2].

Un ORAC[3] peut accumuler de l'énergie parce que les côtés du récipient sont composés de couches de matériaux tantôt métallique tantôt organique alternativement. Cet arrangement par couche constitue une sorte de "diode" à orgone. L'orgone traverse plus facilement une strate métallique et organique, dans une direction, et beaucoup plus difficilement dans l’autre. C'est ainsi que comme dans une diode, les couches déplacent l'orgone dans une seule direction. Construisez une telle boîte et elle accumulera et condensera l'orgone à l'intérieur, puisque l'orgone peut y entrer beaucoup plus facilement qu'elle ne peut en sortir.

Il faut garder à l'esprit autre chose : ces TBs, HHGs et chembusters seront sensibles jusqu’à un certain degré, à l'environnement énergétique ; ils seront plus actifs quand ils seront entourés par DOR ou au contraire moins actifs avec une énergie favorable à la vie. Ils répondent aux grands potentiels d'énergie saine de vie quand ils sont près d'eux et semblent souvent reposer comme inactif quand l'énergie autour d'eux est relativement propre et calme. Si on emploie un HHG pour informer de l'eau par exemple, c'est une bonne idée de choisir le son ou la lumière pour le stimuler, de sorte qu'on soit assurer de son activité. Si on est sûr d'avoir les proportions correctes de métal, de résine et des particules métalliques à la dimension voulue, le tout fonctionnant selon de justes paramètres, il ne sera pas possible qu'un TB ou un HHG sature avec dela DOR de la même manière qu'un ORAC parce que l'Orgonite a la possibilité de permuter l'orgone d'un état en un autre, tandis qu'un ORAC non. Moi et plusieurs autres utilisateurs se servent des TBs pour nettoyer nos ORACs et pour les garder propre. J'ai employé un petit ORAC cylindrique (avec un TB à l'intérieur) à moins de deux miles soit 3,7 km d'une importante ligne à haute tension sans aucun problème, ceci pendant des années jusqu'à maintenant (a/o mars 2004).

Chembusters et Cloudbusters

Il y a actuellement beaucoup de polémique à ce sujet et pour être honnête je considère comme important de faire la distinction entre un modèle de Chembuster selon Croft, d'un modèle de Cloudbuster selon Reich. Après avoir eu la chance d'expérimenter les deux dispositifs, je constate qu'ils sont en effet différents quant à leur utilité.

Le Cloudbuster est un dispositif inventé par Wilhelm Reich, il y a environ 70 ans, qui emploie l'énergie d'orgone pour influencer l’évolution du temps. Le Cloudbuster est composé essentiel­lement d’une rangée de tuyaux parallèles reliés par du caoutchouc ou par de l'eau courante ou encore par d'autres tuyaux organiques à un ORAC. Le principe de son fonctionnement est basé sur le fait que lors de la circulation de l'énergie d'orgone dans de l'eau courante ou dans de la terre, elle est nettoyée grâce à l'action de l'eau courante sur la pierre, résultat qui a lieu particulièrement dans les lits des rivières.

Un Chembuster, un Cloudbuster selon Croft, est un dispositif légèrement différent qui est basé sur le principe du Cloudbuster du fait qu'il utilise une rangée de tuyaux parallèles comme canal pour l'énergie d'orgone afin d'affecter le temps dans la région où il se trouve. La différence principale entre un Cloudbuster et un Chembuster réside dans le fait qu'un Chembuster incorpore de l'Orgonite, tandis qu'un Cloudbuster a ses tuyaux enterrés directement dans la terre, ou plongés dans l'eau. Et comme l'Orgonite traite l'énergie d'orgone au lieu de simplement l'accumuler ou de la déplacer, un Chembuster nettoie l'orgone pendant qu'elle le traverse, un Cloudbuster non.

Bien que Cloudbusters et Chembusters attirent généralement l'orgone sous la forme de DOR de l'atmosphère vers le bas et la canalise dans la terre, il est possible que les deux dispositifs travaillent dans le sens opposé en envoyant l'orgone tirée de la terre dans l'atmosphère. Dans les deux cas, c'est le changement introduit dans le champ d'orgone qui affectera le comportement du temps. Je n'approuve pas les débutants qui utilisent des Cloudbusters de Reich, mais j'approuve amicalement tout ceux qui emploient Chembusters, parce qu'un Chembuster est beaucoup plus facile à utiliser qu'un Cloudbuster. Un Cloudbuster, utilisé sans précaution, peut être la cause de déséquilibres dans les champs de l'orgone terrestre qui causeront des tornades, des pluies torrentielles ou encore de graves sécheresses. C'est néanmoins un dispositif très utile, mais nécessitant une connaissance de la météorologie et de l'orgonomie afin d'en tirer un réel bénéfice. D'un autre côté, le Chembuster fonctionne davantage comme "une soupape de sûreté" entre la terre et l'atmosphère, c'est ainsi qu'il devient plus actif quand il apparaît un grand déséquilibre dans les champs ambiants d'orgone et revient à une activité moindre quand l'énergie se stabilise et redevient normale.

J'ai d'autres articles en vue qui approfondiront ce sujet, mais pour le moment ce qui a été dit suffit à indiquer les problèmes que l'on peut avoir en utilisant un Cloudbuster si on ne sait pas ce que l'on fait. Il n'en va pas de même avec un Chembuster parce qu'il emploie de l'Orgonite et des cristaux de quartz pour nettoyer l'orgone qui le traverse, tandis qu'un Cloudbuster non. Il est possible d'augmenter l'efficacité d'un Chembuster en le solidarisant au sol. Après un certain temps d'expérimentation, j'ai enterré la base de l'Orgonite de mon Chembuster comme les tuyaux parce qu'ainsi le dispositif semble travailler plus rapidement. En réalité, il décharge l'excès de DOR dans le sol au lieu de la nettoyer À mon avis, enterrer directement les tuyaux de cuivre n'est pas plus valable pour un Cloudbuster de Reich, parce qu'il ne fait que viderla DORdans le sol. Si on fait çà, alors on doit ajouter des HHGs et des TBs ou leurs équivalents près du sol là où les tuyaux pénètrent la terre. En outre, une terre humide est meilleure qu'une terre sèche. Il vaut mieux plonger le Chembuster dans de l'eau courante ou dans de la terre humide plutôt que dans de la terre sèche. Sinon, on devra utiliser un long fil pour améliorer le contact avec la terre. On peut aussi attacher un long fil de cuivre à l'Orgonite ou simplement découper le fond du seau de façon à laisser l'Orgonite en contact avec la terre.



[1] Je fabriquerai un kit dans ce but, vous pourrez ainsi modifier facilement votre HHG à la maison… Jusqu'ici c'est toujours dans une phase expérimentale qui semble prometteuse… et naturellement je donnerai les instructions pour que vous puissiez le faire vous-même si vous ne voulez pas me l'acheter hahaha !

[2]  Ne pas s'électrocuter et ne pas ensuite me poursuivre en justice, je veux dire le mettre près de la force, mais pas de le brancher à la force ou encore près de l'armoire électrique des fusibles

[3] L'ORAC fut inventé par Wilhelm Reich il y a 70 ans environ.